Un p'tit coin tranquil'
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Les Diablesses.

Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène




Féminin
Nombre de messages : 8304
Age : 75
Date d'inscription : 28/01/2008

Les Diablesses. Empty
MessageSujet: Les Diablesses.   Les Diablesses. Icon_minitimeMer 13 Mar - 8:47

Hier soir, nous avons regardé Les Diablesses, téléfilm bouleversant, à la limite du soutenable sur les maisons de correction ou encore maisons de redressement dont j'entendais parler parfois dans mon enfance.
Ces établissements qui ont fermé en 1970 étaient des prisons où régnait une discipline de fer rimant avec système totalitaire.
A cette époque, les premiers signes de la sexualité, même associés à un sentiment sincère, étaient considérés comme la manifestation du Diable dans le corps de la femme pécheresse justifiant ainsi l'oubli du Dieu d'amour. En conséquence le comportement cruel et inhumain des religieuses dirigeant ces établissements est justifié puisqu'il faut combattre le Diable par tous les moyens. Et les moyens relèvent tout simplement de la barbarie.
J'ai pensé à cette phrase de Montesquieu extraite de Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence : " Il n 'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois avec les couleurs de la justice."
Précisons que par le mot loi, Montesquieu lui donne le sens de loi physique expliquant le fonctionnement de notre corps, des phénomènes de la nature. Il y a donc la volonté de comprendre et d'expliquer avant  de formuler un jugement moral.
https://youtu.be/x__3_4JCs_k

Ce film m'a rappelé un autre film : Les Vauriens, évoquant les bagnes pour enfants dans l'entre deux guerres en particulier celui de Belle Île en mer, immortalisé par le poème de Jacques Prévert: La chasse à l'enfant. dans le recueil Paroles.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjuxtKR1f7gAhWwxoUKHWRXD0wQFjAAegQIDxAB&url=https%3A%2F%2Ffr.wikipedia.org%2Fwiki%2FLes_Vauriens&usg=AOvVaw030Rpl-UZsZXOSp5BhlBoX



Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Au-dessus de l’île on voit des oiseaux

Tout autour de l’île il y a de l’eau

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Qu’est-ce que c’est que ces hurlements

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C’est la meute des honnêtes gens

Qui fait la chasse à l’enfant

Il avait dit J’en ai assez de la maison de redressement

Et les gardiens à coups de clefs lui avaient brisé les dents

Et puis ils l’avaient laissé étendu sur le ciment

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Maintenant il s’est sauvé

Et comme une bête traquée

Il galope dans la nuit

Et tous galopent après lui

Les gendarmes les touristes les rentiers les artistes

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C’est la meute des honnêtes gens

Qui fait la chasse à l’enfant

Pour chasser l’enfant pas besoin de permis

Tous les braves gens s’y sont mis

Qu’est-ce qui nage dans la nuit

Quels sont ces éclairs ces bruits

C’est un enfant qui s’enfuit

On tire sur lui à coups de fusil

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Tous ces messieurs sur le rivage

Sont bredouilles et verts de rage

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent

Au-dessus de l’île on voit des oiseaux

Tout autour de l’île il y a de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Diablesses.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Grand et petit écran-
Sauter vers: