Un p'tit coin tranquil'
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -32%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
339.99 €

 

 D'Oscar MILOSZ à Henri TOMASI.

Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 8156
Age : 75
Date d'inscription : 28/01/2008

D'Oscar MILOSZ à Henri TOMASI. Empty
MessageSujet: D'Oscar MILOSZ à Henri TOMASI.   D'Oscar MILOSZ à Henri TOMASI. Icon_minitimeMar 3 Mar - 8:03

Après avoir écouté les Fanfares liturgiques d'Henri TOMASI grâce à l'envoi de notre chef de choeur, j'ai éprouvé le besoin d'en savoir davantage sur ce compositeur dont je n'avais jamais entendu parler.

Henri TOMASI (1901-1971) est un compositeur originaire d'un quartier populaire de Marseille et dont les parents étaient corses. Une brève recherche sur wikipédia donne un aperçu de son œuvre, abondante et très variée, et de son ouverture d'esprit.

En 1956, il compose Miguel MANARA, opéra inspiré du mystère ( genre théâtral mettant en scène un sujet religieux ) Miguel MANARA en 6 tableaux de O.V.DE L. MILOSZ, auteur dont je n'avais jamais entendu parler non plus.

J'ai pu acquérir et lire cet ouvrage dont TOMASI s'est directement inspiré pour composer son opéra et ses Fanfares liturgiques.

MILOSZ ( 1877-1939) est un lituanien d'expression française naturalisé en 1931. Poète, romancier, dramaturge traducteur, il est également l'auteur d'essais politiques et a été diplomate.

Miguel MANARA vit  en Espagne, à Séville au XVI° siècle tout comme Dom Juan.

En réalité, si le nom diffère, c'est Dom Juan lui-même , personnage légendaire et mythique qui a inspiré des dizaines de dramaturges, de compositeurs, de cinéastes ... chacun donnant son point de vue sur ce séducteur incorrigible qui ne peut mériter que l'Enfer car seul compte le bon plaisir de ce noceur grand seigneur méchant homme, indifférent aux contraintes sociales et religieuses et surtout indifférent à la souffrance de ses conquêtes.

MILOSZ en propose une version toute différente, version reprise par le compositeur TOMASI.

Miguel MANARA tombe amoureux d'une jeune fille, Girolame qui n'ignore rien de sa réputation, mais elle l'écoute, dialogue et parvient à lui faire prendre conscience du vide de son existence.

Le séducteur est séduit à son tour.

Malheureusement, Girolame décède quelques mois après leur rencontre et Miguel souffre à son tour.

Il songe à mettre fin à ses jours MAIS, le jour du jeudi ( ou du vendredi ) de la Semaine Sainte, la voix de l'Esprit du Ciel l'appelle au moment où passe la procession qui chante accompagnée des Fanfares liturgiques. Le chœur chante en étant accompagné par les cuivres et une soprano soliste qui résume la vie du Christ. Il n 'y aura pas de soliste, juste l'alternance du chœur et des cuivres. J'ai écouté l'extrait où l'on entend la soliste mais on ne comprend pas ce qu'elle chante. Pourtant c'est en français.

Miguel MANARA comprend que le désir de domination de sa vie de débauche d'autrefois peut s'accomplir autrement dans la recherche de l'amour suprême. Il renonce à mettre fin à ses jours en répondant à l'appel de l'Esprit du Ciel et je vous laisse deviner la suite.

Il n'ira pas en Enfer : là est la grande différence avec toutes les autres versions.
Revenir en haut Aller en bas
 
D'Oscar MILOSZ à Henri TOMASI.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Le juke-box-
Sauter vers: